PRESENTATION   GALERIE PHOTOS   ARTICLES DE PRESSE ET TEXTES   TEXTES CHANSONS   CONTACT  LIVRE D'OR  
 
 Recherche

 Newsletter




Abonnez-vous !
Ajoutez votre Email ici !

 
Un père inconnu

     


La faucheuse passait ivre aux heures indues
Qui t'a pris ce soir-là des années non échues.
Où t'as mis ton habit et ta chair et ton sang
Qui faisaient ma douleur de te savoir absent?
 
Sans doute icelle n'est-elle éternelle mais
Me revient dépeuplé l'éternel mois de mai
Toujours depuis ce temps où la musique tue
A rompu les accords de la terre et des nues.
 
Ne crains qu'on te laisse à l'éternité sereine:
Je n'ai voulu pour toi que des choses humaines,
Un tombeau de géant aux limites du monde
Et le chaleur du marbre et des forêts profondes.
 
J'ai rancardé ici, au ciel, des coins marrants;
Il y vient quelquefois et l'année prochaine
T'apporterai des fleurs et des parfums dedans
Des fleurs qui te rendront la vie moins incertaine.

Eric Ledent.



Michel Keutiens - E-mail: info@michelkeutiens.beVisiteurs : 123721
| PLAN DU SITE | IDENTIFICATION | Powered by Imust.be   Verviers